Superstition - Accueil

 

La noosphère & les réseaux

 

 

La noosphère a de la fièvre.

La noosphère est malade, il suffit de voir avec quelle facilité les pires d'entres nous arrivent à se faire élire pour nous diriger, alors que les meilleurs sont taxés d'idéalisme et sont décrédibilisés. Il suffit de voir que les options retenues en général par les Etats vont toujours dans le sens de la compétition voire de la guerre, que dans celui de la coopération et de l'altruisme. Il suffit de voir la facilité avec laquelle les gens mettent des barrières (bretons/normands, parisiens/provinciaux, droite/gauche, profession libérale/fonctionnaire, science/religion etc.) afin de mieux se repousser et la difficulté qu'ils ont d'éprouver leur fraternité (qui ne se révèle plus que dans des circonstances extrêmes, comme les grandes catastrophes).
Je n'ai aucune idée depuis quand remonte le "bug", peut être depuis la préhistoire, mais il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez nous.

Je n'ai pas de sympathie particulière envers les illuminés qui se réunissent pour méditer et "envoyer des ondes positives" pour la paix dans le monde, mais j'ai néanmoins l'impression qu'en effet, le problème vient peut être du fait que les pensées négatives ont une emprunte beaucoup plus marquée dans notre réalité, ce qui fait qu'il est plus facile aujourd'hui pour un groupe - voire pour un individu - de faire le mauvais choix plutôt que le bon quand à son attitude envers d'autres groupes (ou individus).

Un truc qui me terrifie à ce propos est l'émergence de la fameuse "Europe bunker". Je suis s&ûcirc;r que cette logique de vouloir fermer notre porte à la misère du monde va avoir un impact terrible sur la mentalité des Européens. Pourtant c'est l'évidence même que les milliards d' dépensés en moyens de surveillance et autres patrouilles pourraient justement être consacrés à diminuer cette immigration de la misère humaine en amoindrissant cette misère. Là encore, c'est tout naturellement que le mauvais choix s'est imposé.

Ressentir la souffrance d'autrui, c'est s'interdire de lui faire du mal. Le jour où notre coeur sera de pierre, jusqu'où irons nous dans l'inhumanité?


Du temps de ma prime jeunesse j'étais activistee convaincu, et que je passai des heures à écrire des journaux, participer à des événements, etc...
J'ai ainsi essayé les discours de plusieurs pages avec chaque argument soigneusement étayé, les phrases courtes et assassines en forme de slogan, l'humour, la médisance, la fausse naïveté, la contre argumentation...
Jusqu'au jour où j'ai compris que je m'épuisais en vain : il y a ceux que tu pourras convaincre, mais en fait soit ils sont déjà convaincus, soit ils y viendront d'eux même par leur propre chemin, et y a ceux qui ne le seront jamais...souvent parce qu'il ne supporteraient plus leurs actes passés et à venir.

Notre force vient surtout de la force de notre réseau. Cultive ton réseau car c'est le seul rempart réel que tu auras contre la cruauté du monde. Chaque personne qui entre dans ta vie compte (oui bon inutile de s'intéresser à la noosphère pour le savoir ;)

 

 

 

 

Superstitions.fr Tous Droits réservés. 2009 - 2011

Nous contacter - Ailleurs sur le Web